RSS:

Newsletter subscribe:

Alternative Energy

Energiewende: From Germany’s Past to Europe’s Future?

Date of Editorial Board meeting: 
Publication date: 
Wednesday, February 15, 2017
Abstract in English: 
Germany’s historical experience explains how the energy transition (Energiewende) came about, and largely explains the resilience of the policies to abandon nuclear power and to scale-up renewables in the face of the challenges they have posed to Germany’s consumers, utilities, and international competitiveness. Whereas the success of the Energiewende to date has come from the way it takes a unifying approach to energy, environment, and labor policies, its success will require expanding the scope from a German to an EU-wide scale.
File: 
Country of publication: 
Cover page image: 
Number of pages: 
12
Share: 

Enjeux et perspectives des filières industrielles de la valorisation énergétique du sous-sol profond

Title Original Language: 
Enjeux et perspectives des filières industrielles de la valorisation énergétique du sous-sol profond
Abstract Original Language: 
Cette étude vise à établir un diagnostic quantitatif et qualitatif des acteurs implantés sur le territoire français des filières de la valorisation énergétique du sous-sol profond et de la structuration de ces filières. Ces filières comprennent l’exploration et la production pétrolières et gazières (E&P), le stockage géologique d’hydrocarbures liquides et gazeux, le stockage géologique de CO2 et la géothermie profonde. Réalisée entre mi-2014 et mi-2015, cette étude a été conduite dans une période de changements significatifs tant structurels que conjoncturels, avec notamment un retournement marqué des prix des énergies fossiles. La conjonction de ces facteurs internes et externes amène les différents acteurs des filières à promouvoir des pistes innovantes d’accompagnement pour affirmer la compétitivité et l’expertise des entreprises des filières en France et sur les marchés à l’export, tout en construisant un modèle d’exploitation responsable et durable du sous-sol profond, vectrices d’emplois sur le sol national. La France a pris des engagements énergétiques forts à moyen et long termes. Le pays prévoit notamment de réduire sa consommation d’énergie finale de 20% en 2030 et 50% en 2050 par rapport à 2012, de baisser sa consommation d’énergies fossiles de 30% en 2030 et d’augmenter la part des renouvelables à 23% en 2020 et 32% en 2030. À l’heure actuelle, les hydrocarbures assurent encore 44% de la consommation d’énergie primaire en France métropolitaine, avec une part croissante de la consommation de gaz naturel. Même si les énergies renouvelables sont en croissance, l’électricité est produite majoritairement à partir du nucléaire (74% en 2013). Le processus de transition énergétique doit être envisagé sur une longue période et l’évolution des filières énergétiques du sous-sol profond doit être repensée en synergie avec ce processus et au vu des questions de dépendance énergétique et de réindustrialisation du territoire français. Dans le contexte actuel de promotion de la transition énergétique, l’État n’intègre pas la filière de l’E&P alors qu’elle a un rôle certain à y jouer à l’horizon 2050, par exemple au travers de transferts technologiques, d’une utilisation propre des énergies fossiles ou encore du rôle du gaz naturel dans ce processus. Plus globalement, l’ensemble des filières répond à l’objectif de transition énergétique vers un mix moins carboné par l’utilisation de la géothermie profonde pour la production de chaleur et d’électricité, à l’exigence de sécurité énergétique par une exploitation des énergies fossiles raisonnée et respectueuse de l’environnement et, enfin, à la nécessité de proposer des solutions de stockage d’énergies propres pour compenser l’intermittence des énergies renouvelables. Enfin, les filières énergétiques du sous-sol profond constituent des éléments structurants du tissu industriel français et contribuent au rééquilibrage de la balance commerciale par leurs exportations. L’intérêt de maintenir le dynamisme et la compétitivité de ce tissu industriel est réel dans une optique d’attractivité globale de l’ensemble de l’industrie française et de maintien de l’emploi sur le territoire. Des filières historiques, au coeur de la politique énergétique française, tirées par des champions agissant sur la scène internationale, générant de l’emploi et un fort chiffre d’affaires principalement à l’exportation.
Original Language: 
Date of Editorial Board meeting: 
Publication date: 
Friday, March 11, 2016
Abstract in English: 
Cette étude vise à établir un diagnostic quantitatif et qualitatif des acteurs implantés sur le territoire français des filières de la valorisation énergétique du sous-sol profond et de la structuration de ces filières. Ces filières comprennent l’exploration et la production pétrolières et gazières (E&P), le stockage géologique d’hydrocarbures liquides et gazeux, le stockage géologique de CO2 et la géothermie profonde. Réalisée entre mi-2014 et mi-2015, cette étude a été conduite dans une période de changements significatifs tant structurels que conjoncturels, avec notamment un retournement marqué des prix des énergies fossiles. La conjonction de ces facteurs internes et externes amène les différents acteurs des filières à promouvoir des pistes innovantes d’accompagnement pour affirmer la compétitivité et l’expertise des entreprises des filières en France et sur les marchés à l’export, tout en construisant un modèle d’exploitation responsable et durable du sous-sol profond, vectrices d’emplois sur le sol national. La France a pris des engagements énergétiques forts à moyen et long termes. Le pays prévoit notamment de réduire sa consommation d’énergie finale de 20% en 2030 et 50% en 2050 par rapport à 2012, de baisser sa consommation d’énergies fossiles de 30% en 2030 et d’augmenter la part des renouvelables à 23% en 2020 et 32% en 2030. À l’heure actuelle, les hydrocarbures assurent encore 44% de la consommation d’énergie primaire en France métropolitaine, avec une part croissante de la consommation de gaz naturel. Même si les énergies renouvelables sont en croissance, l’électricité est produite majoritairement à partir du nucléaire (74% en 2013). Le processus de transition énergétique doit être envisagé sur une longue période et l’évolution des filières énergétiques du sous-sol profond doit être repensée en synergie avec ce processus et au vu des questions de dépendance énergétique et de réindustrialisation du territoire français. Dans le contexte actuel de promotion de la transition énergétique, l’État n’intègre pas la filière de l’E&P alors qu’elle a un rôle certain à y jouer à l’horizon 2050, par exemple au travers de transferts technologiques, d’une utilisation propre des énergies fossiles ou encore du rôle du gaz naturel dans ce processus. Plus globalement, l’ensemble des filières répond à l’objectif de transition énergétique vers un mix moins carboné par l’utilisation de la géothermie profonde pour la production de chaleur et d’électricité, à l’exigence de sécurité énergétique par une exploitation des énergies fossiles raisonnée et respectueuse de l’environnement et, enfin, à la nécessité de proposer des solutions de stockage d’énergies propres pour compenser l’intermittence des énergies renouvelables. Enfin, les filières énergétiques du sous-sol profond constituent des éléments structurants du tissu industriel français et contribuent au rééquilibrage de la balance commerciale par leurs exportations. L’intérêt de maintenir le dynamisme et la compétitivité de ce tissu industriel est réel dans une optique d’attractivité globale de l’ensemble de l’industrie française et de maintien de l’emploi sur le territoire. Des filières historiques, au coeur de la politique énergétique française, tirées par des champions agissant sur la scène internationale, générant de l’emploi et un fort chiffre d’affaires principalement à l’exportation.
File: 
Country of publication: 
File Original Language: 
Cover page image: 
Number of pages: 
192
Country Original Language: 
Share: 

Global Trends and the Future of Latin America: Why and How Latin America Should Think About the Future

Date of Editorial Board meeting: 
Publication date: 
Thursday, September 1, 2016
Abstract in English: 
Latin America must strengthen its ability to plan forward and deepen its strategic reflection if it is to govern better and improve the design of public policies. Achieving this may require countries in the region to familiarize themselves with global scenarios and to explore the types and scale of challenges that they might confront. A national perspective is not sufficient; a global vision is essential.
Globalization creates a stream of effects that cannot be controlled by individual countries. With an outlook that takes into consideration the rest of the world, Latin American governments could improve their capacity to anticipate events and, when those events occur, to respond effectively to uncertainty and rapid change. Through strategic planning that envisions diverse and myriad situations, countries of the region may be able to skirt damage or even identify advantageous responses. In effect, human action might alter trajectories in ways that could bring the region closer to desirable outcomes.
File: 
Country of publication: 
Cover page image: 
Number of pages: 
56
Share: 

Annual Energy Outlook 2015

Date of Editorial Board meeting: 
Publication date: 
Wednesday, April 1, 2015
Abstract in English: 
Projections in the Annual Energy Outlook 2015 (AEO2015) focus on the factors expected to shape U.S. energy markets through 2040. The projections provide a basis for examination and discussion of energy market trends and serve as a starting point for analysis of potential changes in U.S. energy policies, rules, and regulations, as well as the potential role of advanced technologies.
File: 
Country of publication: 
Cover page image: 
Number of pages: 
154
Share: 

Future visions for water and cities

Date of Editorial Board meeting: 
Publication date: 
Wednesday, April 1, 2015
Abstract in English: 
This paper sets out 5 different visions for water management in future cities, and explores the research and innovation challenges to achieve them.
File: 
Country of publication: 
Cover page image: 
Number of pages: 
36
Share: 

Assessing the Final Clean Power Plan

Date of Editorial Board meeting: 
Publication date: 
Monday, October 5, 2015
Abstract in English: 
On August 3, 2015, the Environmental Protection Agency released the final Clean Power Plan (CPP), a regulatory action under the Clean Air Act that establishes guidelines for states to limit carbon dioxide emissions from existing power-generation units. The plan differs in a number of important ways from a draft version released in June 2014. This research note, the first in a series on the final CPP from CSIS and Rhodium Group, outlines the key changes between the draft and final rules and analyzes the impact of those changes in terms of stringency—that is, the emission reductions required by the rule.
File: 
Country of publication: 
Cover page image: 
Number of pages: 
11
Share: 
Subscribe to RSS - Alternative Energy