RSS:

Newsletter subscribe:

Security

Prevention better than cure: the EU’s quiet diplomacy in Asia

Original Language: 
Date of Editorial Board meeting: 
Publication date: 
Wednesday, June 7, 2017
Abstract in English: 
Preventive diplomacy, or the resolution of disputes by peaceful means, has been one of the foundations of the EU’s foreign and security policy in Asia and beyond and stands as an expression of a rule-based international order. Moreover, in its key strategic documents, including the recently released Global Strategy, the EU has highlighted the importance of preventive diplomacy, as reflected in the proposed ‘integrated approach’ to conflicts and crises.
This Report, which draws on the main presentations made during the 2016 CSCAP EU Committee meeting devoted to this topic, examines the role of the EU as a preventive diplomacy actor and explores how in pursuing this strategy it can contribute positively to security in the Indo-Pacific region.
File: 
Country of publication: 
Cover page image: 
Number of pages: 
72
Share: 

Defence and National Security Strategic Review 2017

Title Original Language: 
Revue Stratégique de Défense et de Sécurité Nationale 2017
Abstract Original Language: 
En considérant l’ensemble des risques, menaces et opportunités pour notre pays, deux problématiques ont structuré notre réflexion :
- La France ne peut pas, bien entendu, faire face seule et partout à ces défis. Notre autonomie, que nous souhaitons la plus complète possible, est réelle mais relative dans un nombre croissant de domaines. Il convient donc d’être lucide sur les priorités qui s’imposent à nous, en raison de la proximité géographique des menaces, ou de leur impact sur notre communauté nationale. Nos partenaires, européens et américains, sont indispensables pour faire face à ces défis.
- Nous avons également des intérêts globaux, qui découlent de notre statut au sein des instances multilatérales, de notre présence mondiale (en particulier outre-mer et dans notre zone économique exclusive) ainsi que de la contraction géographique liée aux interdépendances induites par la mondialisation des échanges, des flux et des technologies.
Dans ce contexte, la responsabilité de la France repose sur une singularité stratégique objective. Seul pays européen (après le Brexit) membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies et puissance nucléaire, membre fondateur de l’Union européenne et de l’OTAN, dotée d’un modèle d’armée complet et d’emploi, la France doit maintenir une double ambition : préserver son autonomie stratégique et construire une Europe plus robuste, pour faire face à la multiplication des défis communs.
Original Language: 
Date of Editorial Board meeting: 
Publication date: 
Sunday, October 15, 2017
Abstract in English: 
Weighing up all the risks, threats and opportunities for France, two main issues underpin the work in this review:
- France clearly cannot address all these challenges on its own. Our national autonomy is real and should be as comprehensive as possible, but it is limited within a growing number of fields. This calls for a clear-sighted approach to priorities based on the geographical proximity of threats and on the interests of our national community. France’s European and American partners are essential for facing these challenges.
- France also has global interests. These relate to its status within multilateral organisations and its presence around the world (in particular in its overseas territories and exclusive economic zone), as well as the fact that the world is shrinking as globalised technologies and flows of goods and people generate more interdependence.
Within this context, its responsibility is based on its unique situation in objective terms. France is the only EU country (post-Brexit) that is a permanent member of the United Nations Security Council, a nuclear power, a founding member of the European Union and NATO, and that retains a full-spectrum and engaged military. As such, its ambition must be twofold: to preserve its strategic autonomy and to build a stronger Europe to face the growing number of common challenges.
File: 
Country of publication: 
File Original Language: 
Cover page image: 
Number of pages: 
100
Country Original Language: 
Share: 

Analyse du marché et des acteurs de la filière industrielle française de sécurité

Title Original Language: 
Analyse du marché et des acteurs de la filière industrielle française de sécurité
Original Language: 
Date of Editorial Board meeting: 
Publication date: 
Thursday, November 19, 2015
Abstract in English: 
Depuis le début du 21ème siècle, de nombreux risques ont mis la sécurité à l’ordre du jour des préoccupations des citoyens et des pouvoirs publics. Depuis le début des années 1980, le besoin de sécurité est ressenti avec de plus en plus de force en France et en Europe, et encore plus aux États-Unis. La filière de la sécurité répond à ce besoin, et elle comprend, outre le coeur des industries de sécurité, des services privés et surtout un important secteur de services publics de sécurité non marchands (police et gendarmerie nationales, douanes, polices municipales, sécurité civile dont certaines unités militaires, pompiers, justice, administration pénitentiaire). La filière de sécurité répond à un besoin fondamental des citoyens, cela ne fait aucun doute, et elle constitue une activité majeure. Elle est cependant mal connue faute d’un instrument adéquat de suivi statistique par exemple. C’est pourquoi les pouvoirs publics ont lancé une étude visant à affiner les premières estimations de l’importance économique du secteur de la Sécurité contenues dans le Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité nationale publié en 2013. En parallèle, la Commission européenne a lancé une étude sur la filière de la sécurité au plan européen. La filière de la sécurité, et plus particulièrement sa composante industrielle, est en plein développement depuis les années 2000. Elle représentait au total en France en 2013 un volume d’affaires de 60 milliards d’euros et près d’un million d’emplois publics et privés. Le secteur marchand et industriel s’appuie pour sa part, sur un tissu d’entreprises comprenant de grands groupes internationaux et des PME innovantes et fortement exportatrices. C’est une filière en forte croissance. Entre 2003 et 2013 le chiffre d’affaires des produits et services de sécurité s’est développé sensiblement davantage que le PIB, au rythme soutenu de 5% par an jusqu’à la crise de 2008 et réduit à 2% par an ensuite. Dans la période à venir (de 2013 à 2020), la croissance devrait repartir et retrouver sensiblement le même niveau qu’avant la crise (à 5,1% par an selon nos estimations). C’est une filière en mutation. Ces chiffres moyens cachent en réalité une mutation de la filière. La partie traditionnelle des activités de sécurité (protection physique, services de gardiennage) stagne, alors que des domaines nouveaux comme les produits et systèmes numériques et robotiques, ou la cybersécurité, sont en très forte croissance. Cela traduit une mutation de la société elle-même qui se "numérise" et se prépare aux évolutions telles que les réseaux intelligents, les villes intelligentes, les automobiles et les objets connectés, et plus généralement, l’utilisation exponentielles de capteurs toujours plus performants et miniaturisés dont les informations nécessitent stockage et traitement. Toutes leurs applications nécessitent d’être fortement sécurisées et d’intégrer des dispositions de protection de la vie privée dès leur conception (ingénierie de type "privacy by design"). Ces évolutions offrent de formidables opportunités pour l’industrie et les entreprises françaises et européennes, qui nécessiteront de la part de tous les acteurs impliqués des visions audacieuses et une grande rapidité de mise oeuvre pour être saisies.
File: 
Country of publication: 
File Original Language: 
Cover page image: 
Number of pages: 
32
Country Original Language: 
Share: 

Japan's Security Role and Capabilities in the 2020s

Date of Editorial Board meeting: 
Publication date: 
Friday, November 13, 2015
Abstract in English: 
Security challenges in East Asia are becoming acute. North Korea is developing a missile-deliverable nuclear weapon, and the long-term stability of the Pyongyang regime is questionable. Taiwan, which Beijing claims as part of Chinese territory, is about to have a presidential election in which a candidate from a pro-independence party is the front-runner. China has also become increasingly assertive in its territorial disputes with Japan and several Southeast Asian countries. Meanwhile, Japan's leaders are attempting to redefine the role Japan plays in regional security affairs. Indeed, Japan's legislature recently enacted revisions to the country's national security laws that would loosen limitations on the use of Japan's armed forces, and the government of Prime Minister Shinzo Abe has pledged to increase defense spending
File: 
Country of publication: 
Cover page image: 
Number of pages: 
40
Share: 
Subscribe to RSS - Security